Blog

Les dernières actualités de l'accessibilité ?
On vous en fait un résumé !

Conférence sur l’accessibilité numérique organisée par Webassoc, en collaboration avec l’Association Valentin Haüy (AVH) et la Réserve Civique, rétrospective.

Par fhalna, 27 avril 2018

Partager cette article


Avant de laisser la plume à Molika sur son ressenti de Padawan a11y, je souhaitais juste revenir sur la genèse de l’événement ainsi que sur quelques remarques post événement.

Fin octobre 2017 je reçois un appel de Manuel Pereira (association AVH), qui me demande si participer à une après-midi sur l’accessibilité Web m’intéresse… Et me voici embarqué dans le début d’une grande aventure humaine !

Un premier titre de conférence avait déjà été jeté sur le papier : Après-midi Accessibilité du Web : réalité ou fiction ?

Première rencontre – présentation et découverte

Nous organisons donc une réunion de préparation et de rencontre avec les autres partenaires.

Sont déjà identifiées, certaines institutions que je commence à connaitre telles que la Fondation Valentin Haüy représentée par Stéphane Rollot.

Et d’autres que je rencontre pour la première fois :

Webassoc

Je découvre Webassoc par l’intermédiaire de Raphaëlle, entre passionnés je pense que la rencontre se passe plutôt bien (faudra lui demander).

Son projet d’association, je le trouve formidable : Comment faire bénéficier de conseils de professionnels du web à de nombreuses associations qui n’en ont pas forcément les moyens ou parfois même la culture.

Je connaissais les associations d’utilité publique, j’en connais maintenant une « publiquement désintéressée » (financièrement parlant) : c’est d’ailleurs cela même qui l’empêche d’être reconnue d’intérêt public puisque l’obtention de ce titre est conditionnée à l’ouverture d’un compte en banque.

Pas de compte en banque certes, mais un réseau impressionnant. Cette joyeuse bande souhaite organiser l’événement chez Google, là où Webassoc organise régulièrement des interventions.

D’un projet intéressant, nous passons à un projet alléchant !

La réserve civique

Avec la Réserve civique, je fais la connaissance de Bertrand. Je connaissais le projet car j’avais été sollicité sur l’appel d’offres pour la refonte du site. Nous intervenions sur la partie A11Y afin d’assurer le niveau d’accessibilité des propositions de l’agence (AO que nous n’avions pas remporté).

Bertrand est conscient de l’importance de l’accessibilité, mais il est aussi pleinement conscient de l’inaccessibilité du site de la Réserve civique à l’heure actuelle.

Pour en savoir plus sur la mission de la  Réserve civique, rendez-vous sur l’article de Molika.

Première question – Qu’est-ce que tout ce petit monde évoluant habituellement dans la sphère du bénévolat attendait de moi ?

L’organisation d’un premier événement en si peu de temps (un peu plus de 3 mois) nécessite un certain travail. S’il est en plus organisé chez Google, les attentes sont d’autant plus fortes et il se doit d’être d’une qualité certaine. Le choix des thématiques et des speakers était donc pointu, et fédérer tout ce petit monde dans un laps de temps si court, un sacré challenge.

Au cours de ces dernières années, nous avons avec Manuel eu l’occasion de collaborer plus d’une fois. On se connait bien et il sait toujours trouver les bons arguments pour me motiver sur de nouveaux challenges (non pas que la motivation manque, juste le temps. La diversité et l’affluence des projets finissent forcément par nous impacter).

Mais l’argument du manque de temps, face à une armée de bénévoles passionnés, c’est compliqué à maintenir ! Me voici donc sollicité pour co-construire le thème général de la conférence et la sélection des intervenants.

Organiser le programme d’une après-midi sur l’accessibilité web, c’est parti !

Mais pourquoi l’accessibilité web au fait ?

Un sujet qui revient régulièrement dans l’équipe Tanaguru, c’est la place de l’utilisateur ou plutôt la place de l’Utilisateur avec un grand U dans l’accessibilité. Notamment dans l’accessibilité du Web.

Jusqu’à maintenant en France, nous avons essentiellement travaillé sur une accessibilité normative. Basé sur le RGAA, une méthode d’évaluation de la conformité au WCAG (norme internationale d’accessibilité).

Dans un contexte terrain, l’étape normative est pour moi importante pour mettre à niveau les développeurs et pour s’assurer d’un certain accès à l’information. Malgré ce cadre, l’accès peut rester complexe pour certains utilisateurs, la norme ne garantit pas la facilité d’accès.

Si l’on vous demande si gravir l ’Everest est accessible, que répondriez-vous ?

Oui, mais à quel prix ? il existe déjà plusieurs voies pour son ascension, mais il est nécessaire de se préparer, d’avoir une bonne condition physique et l’équipement nécessaire.
Et bien l’accessibilité Web, c’est la même chose. Il se suffit pas de tracer une voie, mais bien de l’optimiser.
Ne rendons pas les ambitions Utilisateurs impossibles, on vous attend donc là-haut !


Par © Sémhur / Wikimedia Commons, FAL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7038573

L’accessibilité sous tous ses états

Manuel et moi avons rencontré de nombreuses entreprises, administrations, associations, qui travaillent l’accessibilité numérique sous différents prismes.

Ces acteurs ont tous une culture et des démarches de mise en accessibilité complètement différentes. Leur point commun ? Mettre toute cette énergie au service d’un même objectif : faciliter l’accès au numérique à tous, et notamment aux personnes en situation de handicap.

Nous avons donc convenu de présenter à ce premier événement une vision transverse de ce que peuvent être ces différentes démarches d’accessibilité dans des structures variées.

Casting A11Y intervenants et thématiques : le réseau, c’est la vie !

Pour réunir les différents intervenants j’ai donc activé une partie de mon réseau. Je tiens d’ailleurs à remercier chacun d’entre eux car ils ont tous répondu présents à l’appel ! (Nous avons même dû élargir le format initialement prévu pour que chacun ait un temps de parole)

Qui et pourquoi

La DINSIC

Depuis deux ans c’est un peu l’effervescence sur la partie législative autour de l’accessibilité du web : Loi pour une république numérique, directives européennes… Bref, difficile de passer à côté du sujet sans un petit point sur les obligations légales ! J’ai donc sollicité Antoine Cao et Maud Choquet, juriste pour nous présenter un tour d’horizon de la législation.

Pôle emploi

Nous accompagnons pôle emploi depuis maintenant plusieurs années dans la mise en œuvre de leur démarche accessibilité. Une démarche dans un premier temps passée par la phase normative avant d’ouvrir un canal d’échange avec ses utilisateurs. Ce canal d’échange a permis d’initier des premières interactions avec les associations (AVH, HANDICAP ZERO, FAF…). Sandrine Alèbe présentera donc la démarche accessibilité à 360° de Pôle emploi.

Sans titre

Signes de sens

Je suis cette association depuis un moment sur les réseaux sociaux. Nous n’avons jusqu’à présent par eu l’occasion de travailler ensemble mais leurs approches basées sur le design thinking, et notamment le fait de partir du besoin des personnes en situation de handicap pour répondre au besoin du plus grand nombre, m’a semblé plus que pertinent pour l’événement. Je trouvais aussi très intéressant que cette association commence à créer des sites internet, et souhaite faire profiter de leur retour d’expérience. Signe de sens a une approche de méthodologie « centrée Utilisateur » : ils partent de l’Utilisateur avec des besoins particuliers vers le normatif pour garantir une accessibilité à tous. Cela permettait de « confronter » deux approches car, sur nos projets, nous sommes plutôt amenés à intervenir d’un scope normatif vers l’expérience Utilisateur pour garantir l’accessibilité même aux Utilisateurs avec des besoins spécifiques.

OW2

Avec l’initiative open source et accessibilité d’ OSAI, une belle occasion était donnée de présenter l’association et les enjeux de l’open source dans l’accessibilité et une partie des outils facilitant la mise en œuvre de l’accessibilité.

Houra 

Enfin avec Manuel nous avons sollicité la société Houra et notamment son DSI, Thomas Aygon. L’histoire d’Houra est particulièrement intéressante (mais pas unique, je connais au moins 2 ou 3 cas identiques en France) et riche d’enseignement. Et c’est en partie ce qui a inspiré mon intervention personnelle. On peut faire de l’accessibilité par hasard, sans le savoir, développant proprement un site simple (et c’est ce qu’était Houra à son départ : un site simple et conforme aux normes HTML éditées par le W3C). Pour l’historique, nous avions accompagné Houra lors de la mise en production de leur version responsive pour en garantir l’accessibilité.

Google

Petit plus sur ce plateau, Google a également souhaité intervenir durant la conférence. Incertain pendant une partie de la préparation de l’événement, Google a finalement proposé l’intervention de Damien Engels, ingénieur software à Zurich, pour nous faire une démonstration plus axée technique & accessibilité.

Vous l’aurez compris, toute l’organisation de cet évènement dans le temps imparti a été assez dense. Du coup on a dû faire du « droit au but », j’aurais adoré pouvoir solliciter Google sur les démarches internes sur le sujet A11Y (par exemple sur la gestion des évolutions d’Android et ses fonctionnalités d’accessibilité), mais nous étions trop juste dans les temps et après tout, il faut bien garder des sujets pour les prochaines éditions).

AVH et Océane Consulting

L’AVH et nous même compléterons les interventions.

Tout d’abord par Manuel Pereira par une introduction sur l’accessibilité web et notamment des démonstrations pour les non-initiés. Et moi-même sur la méthodologie et les coûts liés à l’accessibilité.

Intervenants identifiés, place aux thématiques et à la cinématique des interventions !

Il nous a très vite paru évident que contextualiser l’inaccessibilité était primordial pour immerger l’auditoire, et permettre à chacun d’en prendre la mesure. L’intervention de Manuel serait donc centrée sur une démonstration de site accessible et non accessible avec les lecteurs d’écran. Mention spéciale à la Réserve civique, « bonne joueuse », qui s’est spontanément portée volontaire pour servir de cobaye durant la démonstration d’un parcours Utilisateur non accessible.

Pour la suite, vous la connaissez, ou pouvez en prendre connaissance sur notre twitter TANAGURU twitter, ou bien sur le Periscope de Webassoc à cette adresse => goo.gl/ay9LGK

Conclusion et retour d’expérience pour cette première

L’évènement ayant été placé sous le signe du retour d’expérience, je souhaitais également faire le mien son organisation.

J’avais déjà eu l’occasion de réunir plusieurs intervenants sur des événements plus petits, notamment sur les actions que je mène à la Société Générale ou au Ministère de la culture :

  • Retour d’expérience auprès des étudiants de l’école Efrei ;
  • Organisation d’une conférence à l’occasion des 10 ans de la mission handicap Société Générale (invitation de Microsoft, et des acteurs internes sur le sujet) ;
  • Organisation des journées accessibilité numérique au ministère de la culture (invitation de la DINSIC, animation d’atelier…).

Et je dois reconnaitre, que de coorganiser un tel évènement, n’a fait que confirmer le plaisir que j’ai à rassembler et faire partager les différentes approches et visions de l’accessibilité.

La plus belle reconnaissance pour tout le travail que nous avons accompli d’organisation de ces derniers mois, aura indubitablement été votre présence : plus de 220 inscrits !!!

Un petit peu moins de présents le jour J, mais cela fait partit du jeu sur des évènements gratuits. Je reste donc focalisé sur les 200 personnes qui auront fait le déplacement. Pour la France réunir sur une après-midi traitant de l’accessibilité un tel auditoire, c’est un indicateur concret des attentes émergentes sur le sujet, et une grande source d’inspiration. Ça donne également une certaine importance à ce premier événement et donnera au deuxième, je l’espère, une certaine légitimité.

À l’origine ce premier événement plutôt pensé à destination des associations a, à ma grande surprise, finalement réuni une grande diversité d’acteurs de l’accessibilité. Nous avons eu des retours dans l’ensemble plutôt positifs. Bien que le format fut assez frustrant en ne laissant la possibilité au public de n’intervenir qu’en fin d’événement, et non pas à la suite de chaque conférence, les questions émanant des personnes on bien mit en lumière que le sujet de l’accessibilité est d’actualité.

Personnellement j’ai été assailli de questions à la fin de la conférence. Je n’ai d’ailleurs même pas pu atteindre, ou même voir le fameux buffet offert par la Fondation Valentin Haüy…(mais des retours de l’équipe Tanaguru sur place , la qualité était au rendez-vous ! Merci les filles…). Je profite d’ailleurs de cette tribune pour m’excuser auprès des différentes personnes avec lesquelles je n’ai pas eu l’occasion d’échanger, par manque de temps.

Remerciements

Merci à tous les participants qui ont fait le déplacement et ont témoigné leur intérêt de rendre le web accessible à tous.

Je tiens également à remercier tous les intervenants qui ont pris la parole pour partager leur vision et leur démarche d’accessibilité numérique, à Webassoc, l’AVH et  pour l’initiative et à Google pour nous avoir hébergé.

Merci également Benjamin Genet pour les photos de l’événement. Si vous souhaitez contacter Benjamin pour vos sites web ou un reportage évènementiel ou de portraits d’équipe de qualité, vous pouvez le contacter : www.benjamingenet.com, bgphotographie@outlook.com.

A bientôt pour un prochain évènement où nous espérons vous voir tout aussi nombreux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.